Les ceintures de sécurité et les sièges enfants

vendredi 18 janvier 2008 par Webmaster Agir64

CEINTURE DE SÉCURITÉ

PROTECTION SPÉCIFIQUE DES ENFANTS ,LES CAUSES D’ACCIDENT CHEZ L’ENFANT PASSAGER,

QUE DIT LA RÉGLEMENTATION ?

26-11-2007

CEINTURE DE SÉCURITÉ

Ne pas oublier que le port de la ceinture de sécurité, à l’arrière comme à l’avant, est un élément indispensable et obligatoire à la sécurité.

Dans les accidents mortels impliquant au moins une voiture, l’absence de ceinture est un facteur aggravant. C’est pourquoi le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour l’ensemble des passagers à l’avant comme à l’arrière.

Les muscles des bras ne peuvent guère résister à une force de plus de 25 kg. Or à 50 km/h contre un mur, c’est une force de plus de 2 tonnes qu’il faudrait développer pour retenir un corps de 75 kg.

Non ceinturé, un corps est donc projeté à travers le pare-brise ou l’habitacle. Et il est impossible de se cramponner, ou de protéger un enfant dans ses bras.

Un choc à 50 km/h correspond à une chute du 4e étage.

Aujourd’hui, avec ceinture, un choc n’est pratiquement jamais mortel à la vitesse réglementaire en ville (50 km/h) pour un maximum de sécurité. Il faut éviter certains dispositifs visant à détendre la ceinture.

En effet, ils diminuent son efficacité et entraînent des risques de traumatisme en cas de choc.

PROTECTION SPÉCIFIQUE DES ENFANTS Le nombre d’enfants tués dans les accidents de la circulation a diminué de plus de la moitié en 25 ans. Toutefois, la France se situe encore en dernière position des pays développés pour la gravité des accidents automobiles dans la tranche 0 à 5 ans.

Les deux tiers des enfants de cette tranche d’âge tués sur la route le sont en tant que passager d’un véhicule à quatre roues.

LES CAUSES D’ACCIDENT CHEZ L’ENFANT PASSAGER

La non utilisation des dispositifs de sécurité est généralement mise en cause. De plus, de nombreux parents omettent d’attacher leur enfant pour de courts trajets alors qu’une grande majorité des accidents ont lieu à moins de 15 kilomètres du domicile.

Lors d’un choc à 50 km/h, un enfant de 30 kg projeté en avant devient une masse de 500 kg humainement impossible à retenir.

Pour les enfants, utiliser des dispositifs de retenue homologués adaptés selon leur âge, taille et poids. Pour les protéger, vous devez les installer à l’arrière du véhicule. Les dispositifs de sécurité sont les suivants :

■ GROUPE 0, bébé de moins de 10 kg ou GROUPE 0 +, enfant de moins de 13 kg : Leur musculature, notamment au niveau du cou n’est pas assez développée pour leur permettre de voyager assis.

Deux catégories d’équipements homologués sont utilisables : - Les lits nacelles : disposés parallèlement au dossier de la banquette arrière, sans oublier de fermer le filet anti-éjection. Le dispositif doit être fixé par des sangles aux points d’ancrage des ceintures arrières.

- Les sièges dos à la route : où l’enfant est en position semi-allongée, maintenus par les ceintures de sécurité à trois points du véhicule, installés indifféremment à l’avant ou à l’arrière, mais toujours dos à la route. Attention, en cas de véhicule doté d’un sac gonflable à la place avant passager, le siège doit obligatoirement être disposé à l’arrière.

GROUPE 1, enfants de 9 à 18 kg : Il peut désormais voyager assis, soit :

- Dans le siège dos à la route, installé à l’avant ou à l’arrière, conformément à ce qui est dit ci-dessus.

- Dans un siège à harnais ou un siège réceptacle qui est généralement fixé par les ceintures arrières du véhicule. Pour les sièges à harnais, il faut ajuster le harnais à la taille de l’enfant et verrouiller la boule de sécurité juste au niveau des cuisses.

■ GROUPE 2, enfants de 15 à 25 kg : Du fait de sa petite taille, l’enfant ne peut généralement pas encore s’asseoir dans de bonnes conditions de confort et d’équilibre sur la banquette arrière de la voiture.

  • Le rehausseur permet de positionner correctement la ceinture adulte, passée sous les accoudoirs du rehausseur, et d’éviter ainsi que l’enfant ne passe sous la ceinture.

Toutefois, pour les enfants de moins de 10 ans dont la taille le permet, la réglementation en vigueur accepte le port de la seule ceinture de sécurité équipant le véhicule. L’enfant est bien entendu installé à l’arrière de la voiture.

■ 5 QUE DIT LA RÉGLEMENTATION ?

L’article (R 412-1) du code de la route stipule que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire en circulation pour le conducteur et pour l’ensemble des passagers, à l’avant et à l’arrière des voitures utilitaires de moins de 3,5 tonnes.

Le défaut du port de la ceinture constitue une amende forfaitaire de 135,00 €. En outre, depuis juillet 2003, le contrevenant s’expose au retrait de trois points sur son permis de conduire. Lorsqu’un enfant de moins de 13 ans ne porte pas sa ceinture ou n’utilise pas de dispositif de retenue, le conducteur est passible de la contravention car il lui appartient de s’assurer que les passagers soient convenablement attachés.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 734468

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSComportement RSSLes Equipements de sécurité   ?

Creative Commons License