Une autoroute ferroviaire en Aquitaine

lundi 11 février 2008 par Vanessa GUIDER

Chaque jour près de 8600 camions passent la frontière de Biriatou pour se rendre sur Paris ou dans le Nord de l’Europe. Ce trafic en constante évolution est une source d’insécurité.Pour pallier cette nuisance, la Région Aquitaine a décidé de créer une autoroute ferroviaire qui verra le jour en 2009.

Pour enrayer l’augmentation du nombre de camions sur les routes, la Région préconise une autoroute ferroviaire depuis la frontière espagnole jusqu’à Paris avec pour point d’ancrage le centre européen de fret de Mouguerre où des aménagements seront réalisés afin d’embarquer des semi-remorques sur des wagons.

C’est la technique mise au point par la société Modalhor qui a été retenue. Elle permet de monter par un système de pivot les remorques attachées à la cabine du poids lourd, rendant ainsi possible une desserte beaucoup plus rapide.Ce procédé sera aussi utilisé par l’autoroute ferroviaire qui reliera Bettenbourg (Luxembourg) à Perpignan dont l’ouverture est prévue en juin 2008.

Dans l’immédiat, un itinéraire ferroviaire va être mis au norme afin de relier Bordeaux à Paris en passant par Saintes et Niort et permettra de détourner 600 poids lourds du réseau routier. La perspective de la LGV entre Bordeaux et Hendaye laisse présager une trentaine d’aller-retour par jour supplémentaire sur les sillons ferroviaires vacants ce qui représentera 2000 poids lourds supplémentaires sur les trains d’ici 2016.

Le ferroutage est une mesure concrète qui contribue à améliorer la sécurité routière car il permet d’alléger nos routes et autoroutes d’une partie de leur trafic.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 698049

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSNEWS RSSArchives 1er trimestre 2008   ?

Creative Commons License