l’aquaplaning une situation bien dangereuse pour l’automobiliste

dérapage

mardi 31 mars 2009 par Webmaster Agir64

L’aquaplaning une situation bien dangereuse pour l’automobiliste est bien décrit par un article de décision atelier que nous vous livrons..

En cas de forte pluie, d’averses et d’orage, les routes se transforment rapidement en dangereuses patinoires, source de danger.

L’aquaplaning menace tout conducteur quand l’eau s’accumule et stagne dans les ornières et sur les chaussées. La voiture perd alors le contact direct avec la chaussée et devient incontrôlable pendant quelques instants, impossible à manœuvrer.

Le phénomène d’aquaplaning est plutot méconnu.

Il se produit dès que la vitesse est excessive par rapport aux conditions de circulation. Plus on roule vite, moins le pneu évacue l’eau de la chaussée. L’adhérence sur la chaussée mouillée se détériore, et le risque d’aquaplaning augmente. Au moment où le contact au sol est interrompu, le véhicule "flotte" sur un mince film d’eau en biseau.

La distance de freinage s’allonge, et la voiture risque de déraper latéralement . Plus la profondeur du profil des pneus est importante, plus le risque d’aquaplaning est faible. Il est certain que des pneus flambants neufs n’évitent pas complètement le risque d’aquaplaning, mais ils permettent à la voiture de rester maîtrisable à vitesse raisonnable.

Enfin, la bonne pression des pneus est aussi un point à vérifier régulièrement.

Modifier cet article


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 746109

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSVéhicule RSSPneumatiques   ?

Creative Commons License